FluTrackers

Tracking Infectious Diseases since 2006

PayPal Verified medpedia.com

FluTrackers.com Inc. is a 501(c)(3) charity

Nederlandse taal Foro de Español de FluTrackers Francophones des FluTrackers Forum Italiano FluTrackers Latest Posts

www www.flutrackers.com



Go Back   FluTrackers > Autres défis > Piraterie

Reply
 
Thread Tools Search this Thread Display Modes
  #1  
Old January 19th, 2009, 05:54 PM
Diane Morin's Avatar
Diane Morin Diane Morin is offline
Éditeur et Directeur de Francophones des FluTrackers
 
Join Date: Mar 2007
Location: Ville de Québec
Posts: 33,455
Default Au coeur du repère des pirates somaliens + témoignage

Moi, Yassim, ancien pêcheur somalien, devenu pirate fortuné

Par Reuters, publié le 19/01/2009 à 21:20



GAROWE, Somalie - Yassim Dheere, 39 ans, a débuté dans la piraterie il y a cinq ans, et il a vite fait fortune.


Ce géant, qui domine ses gardes du corps de la tête et des épaules, a reçu le reporter de Reuters dans sa résidence de Garowe, une ville de la province somalienne du Puntland, dont l'histoire au cours des siècles est intimement liée à la piraterie.

Vêtu d'une djellaba aussi traditionnelle que luxueuse, il a raconté son histoire tout en mâchant des feuilles de khat et en caressant sa kalachnikov.

"Je suis né à Eyl, où je pratiquais la pêche. C'est après l'effondrement du pouvoir central (en Somalie) que j'ai été contraint de détourner des navires étrangers.

"Personne ne surveillait les mers. On ne pouvait pas pêcher dans de bonnes conditions, parce que les navires qui pêchent illégalement le long des côtes somaliennes détruisaient nos petites embarcations et notre matériel. C'est ça qui nous a forcé à devenir pirate.

"La première fois que j'ai été impliqué dans un acte de piratage, c'était en 2003. Le bateau devait venir d'Arabie, l'équipage était composé de 18 Yéménites. C'était un gros bateau de pêche, qui avait détruit à plusieurs reprises nos navires.

"On l'a cerné de nuit avec nos bateaux et on en a pris le contrôle en pointant nos armes sur lui. A cette époque, on ignorait tout des méthodes modernes, des échelles, des harpons, tout ça. Alors, on s'est approché le plus près possible et on a grimpé à bord.

"On l'avait depuis deux semaines quand des médiateurs somaliens et arabes nous ont approché pour négocier. Ils nous ont convaincu d'accepter 50.000 dollars. Bon Dieu! C'était une somme colossale pour nous! Ça nous a donné des idées et ça nous a ouvert l'appétit.

"Deux de mes amis ont eu peur des conséquences et ont renoncé. Nous, on ne se rendait pas trop compte de ce qu'on faisait, on était seulement un peu inquiet de la suite des évènements.

PRENDRE DU BON TEMPS

"Finalement, ma vie a totalement changé. J'ai amassé plus d'argent que je n'aurais jamais imaginé. Sur un coup, j'ai eu 250.000 dollars. C'est fou l'argent que je me suis fait, je vous dirai pas combien. Avec ça, je me paye des voitures, des armes et des bateaux. J'en profite aussi pour prendre du bon temps.

"Ce nouveau travail m'a causé aussi des problèmes. Ma vie est en danger, certains de mes collègues sont morts, quelquefois lors de chavirages.

"L'expérience la pire que j'ai vécue, c'est quand un navire de la marine américaine nous a attaqué alors que nous chassions un bateau. Il nous a tiré dessus et a capturé certains d'entre nous. Moi et mes collègues, grâce à nos hors-bord, on a pu s'échapper alors que les balles sifflaient tout autour.

"J'ai été emprisonné une fois à Garowe. Des membres de ma famille ont pris d'assaut la prison, ont tué deux gardiens et dans l'échange de feu j'ai pu prendre la fuite avec d'autres détenus.

"Aujourd'hui, je reste à Eyl. J'ai des hommes qui font le boulot pour moi. Je suis un financier, je récupère l'argent. Je n'ai pas été en mer pour un piratage depuis des mois.

"Mon groupe prend la mer, moi je gère les finances. Je fournis les gars en hors-bord, en armes, tout ce dont ils ont besoin.

"Quand on prend la mer, on sait qu'on peut gagner ou perdre. Et on se méfie terriblement des navires de guerre. On a changé de stratégie maintenant, on modifie notre manière d'attaquer dans l'Océan indien en utilisant du matériel moderne, comme le GPS pour détecter les navires de guerre.

"Aujourd'hui, une nouvelle génération de jeunes pirates, très actifs, émerge, tous attirés par l'appât du gain.

"Si les Nations unies donnent leur feu vert à un droit de suite à terre en Somalie, cela ne fera que provoquer la mort de nombreux Somaliens innocents. Ils ne peuvent pas nous différencier des Somaliens ordinaires, on s'habille pareil.

"La piraterie, elle ne s'arrêtera pas tant qu'on aura pas un vrai gouvernement en Somalie".

Abdikani Hassan, version française Pascal Liétout

http://www.lexpress.fr/actualites/2/...ne_732908.html
Reply With Quote
  #2  
Old September 6th, 2010, 04:55 PM
Diane Morin's Avatar
Diane Morin Diane Morin is offline
Éditeur et Directeur de Francophones des FluTrackers
 
Join Date: Mar 2007
Location: Ville de Québec
Posts: 33,455
Default Au coeur du repère des pirates somaliens

03/09/10 - 05h35 - SOMALIE - À HOBYO, CENTRE NÉVRALGIQUE DE LA PIRATERIE MARITIME

Dans le repaire des pirates


Hobyo, 5000 âmes, et une seule activité : la piraterie.
A Hobyo, la seule activité est la piraterie maritime, mais celle-ci ne profite pas vraiment aux habitants du village et de la région. Ce que conteste Mohamed Garfanji, redoutable chef pirate somalien.

C’est l’un des chefs pirates somaliens les plus redoutés : Mohamed Garfanji parle à mots comptés, avec la méfiance de celui qui ne baisse jamais la garde et anticipe toujours le prochain coup.

Regard de défi, à la fois rieur et menaçant, il pianote sur son téléphone et montre à l’écran les clichés d’un thonier pêchant illégalement au large d’Hobyo, repaire de la flibuste somalienne sur la côte nord-est du pays.
« Vous voyez celui-là ? C’était il y a quelques mois, à 20 milles nautiques d’Hobyo. Et cet autre là, un gros navire espagnol », lance le chef pirate, lors d’une entrevue avec un journaliste de l’Agence France Presse.

« Vos armées envoient leurs bateaux de guerre pour que vous puissiez continuer à pêcher notre poisson!», accuse Garfanji. Ses comparses approuvent silencieusement, tout en mâchonnant leur ration quotidienne de khat, une plante euphorisante dont raffolent les pirates.

Ces hommes sont responsables à eux seuls des captures les plus spectaculaires de la piraterie moderne, et Garfanji est aujourd’hui à la tête d’une prospère petite armée qui terrorise l’océan Indien.

L’homme, la trentaine, se voit comme un Robin des bois des temps modernes, héros de la lutte contre des navires de pêche industrielle venus d’Europe ou d’Asie, qui violent la zone économique somalienne et pillent ses eaux poissonneuses où abondent d’immenses bancs de thons.

Sur la plage d’Hobyo, un de ses lieutenants, Mohamed, mitrailleuse PKM en croix sur les épaules, regarde à l’horizon la prise de l’année : un supertanker coréen.

Le VLCC Samho Dream est l’un des trois plus grand navires jamais saisis par des pirates, avec une cargaison de brut estimée à 170 millions de dollars.

« A lui seul, il est plus gros que Hobyo », commente fièrement le forban, keffieh noir et blanc autour du cou.

Bourgade de 5 000 âmes noyée sous le sable, Hobyo n’a pourtant rien d’un centre névralgique d’une activité qui perturbe le commerce maritime mondial.


« Nous n’avons pas de ferme, plus de pêcheurs. C’est ground zero ici »

/.../

http://www.lequotidien.re/actualites...s-pirates.html
Reply With Quote
  #3  
Old September 6th, 2010, 05:01 PM
Diane Morin's Avatar
Diane Morin Diane Morin is offline
Éditeur et Directeur de Francophones des FluTrackers
 
Join Date: Mar 2007
Location: Ville de Québec
Posts: 33,455
Default Au coeur du royaume des pirates somaliens

Traduction automatique

Première publication 02.09.2010



Au coeur du royaume des pirates somaliens
Somalie grand patron des pirates: les armées étrangères envoyer leurs soldats à continuer de prendre notre poisson.
Moyen-Orient en ligne
Par Jean-Marc Mojon - Hobyo, la Somalie


Mohamed Garfanji



/.../

- Une dispersion des cabanes délabrées -

Une bataille perdue contre le sable qui a déjà complètement recouvert le vieux port italien, diffusion Hobyo de maisons en mauvais état et des cabanes regarde autre chose que le centre névralgique d'une activité menace mondiale des transports maritimes .

"Nous n'avons pas d'écoles, pas d'élevage , pas de pêche . C'est Ground Zero ici », dit le chef aîné local Abdullahi Ahmed Barre . " Et notre préoccupation la plus pressante est le sable , la ville tend à disparaître , nous sommes enterrés vivants et ne peuvent pas résister. "

Réunis dans l'ombre du bâtiment du Conseil , les anciens n'ont pas vu un étranger dans les années et la liste des griefs est longue.

" Le plus proche hôpital est un disque de huit heures sur une " route accidentée , " L'eau est imbuvable , trop salé " , "Quand le tsunami a frappé , personne aidé »,« C'est l'une des parties les plus paisibles de la Somalie , pourquoi est- il n'y a pas d'aide ?

Penchée discrètement contre le cadre de la porte , est à l'écoute Garfanji vivement .

Hobyo pirates ont recueilli des millions de dollars pour des rançons au cours des deux dernières années . Ils ont même monnaie et le contrôle des machines de comptage pour les sacs de parachutés en espèces qu'ils reçoivent.

Les acteurs clés d'entraînement bien équipé Land Cruiser , ont construit de nouvelles maisons légèrement plus imposante et plus de femmes mariées .

Pourtant Hobyo est tout sauf une ville en plein essor , alors où va tout cet argent?

Les habitants disent une partie importante de leur revenu est prodigué cuites post - rançon de khat , l'alcool et les prostituées , mais les dirigeants insistent beaucoup pirate de l'argent est réinvesti à se développer.

" Quand nous aurons plus d'argent , nous recrutons plus », dit Fathi Osman Kahir , la piraterie touche à base de Hobyo "investisseur" , qui agit comme une sorte de trésorier pirate.

Quand un navire est détourné , il paie pour les frais de fonctionnement tels que la sécurité à terre a augmenté , le diesel pour les générateurs et des fournitures de base pour les ravisseurs et les captifs . Quand une rançon arrive, il prend la part du lion .

«Il ya jusqu'à 500 personnes qui travaillent avec nous dans Hobyo , c'est 10 pour cent de la population et je suis juste parler des gens sur le terrain ... Nous avons une hiérarchie . Que pensez-vous que nous faisons ? Nous offrons des salaires trop , »Dit-il .

Une visite à Hobyo par le secrétaire d'Etat à la sécurité de la nouvelle administration locale de Galmudug , Ismail Haji Noor , ne pas envoyer les pirates se précipiter dans la clandestinité .

« Que vais-je faire? arrêter tous ? Même si j'avais les moyens en tant que ministre de la sécurité de les contester , il est inutile si je n'ai pas quelque chose à offrir , si personne ne peut fournir une alternative ", dit Noor .

Un ancien militaire et un homme d'affaires prospère qui a passé la moitié de sa vie en Grande-Bretagne , Noor est démarches auprès de donateurs à Nairobi pour l'aide au développement insaisissable il espère pourrait rendre les pirates déposent leurs grappins .

" Il n'ya pas de différence entre la vie et la mort si vous n'avez rien à manger ... Bien sûr , ce que nous faisons est criminel , c'est indéniable. Nous n'aimons pas ce que nous faisons , mais il n'y a pas d'autre choix », dit Kahir .

Depuis la fin de 2008 , l'OTAN , l'Union européenne , les États -Unis et d'autres puissances navales ont envoyé des navires de guerre , pour un coût global estimé à Top 40 millions de dollars par jour, dans le but déclaré ou freiner le piratage .

Des centaines de pirates présumés ont été capturés , mais la plupart ont dû être libérés immédiatement , faute de preuves et le nombre de navires détournés s'élève actuellement à 22, l'un des ses plus hauts niveaux jamais.

Bien que Noor aimeraient voir l'armée de pirates Hobyo s'est transformée en une force de défense légitime et d'un garde-côtes de protéger les eaux somaliennes à la fois le piratage résiduelle et la pêche illégale , l'aide étrangère n'a pas été à venir.

Maintenant, la saison semestrielle inter- mousson favorable au piratage est juste autour du coin et Septembre peut-être trop bonne pour s'asseoir , même pour le moins engagé de pirates .

Sur la plage de Hobyo , Mohamed Ali , un pêcheur de requins , dit son captures sont maigres , ses coûts élevés du carburant et de son bateau insuffisante.
«Être avec les pirates a adavantages et des inconvénients », admet-il. " Je n'ai pas encore décidé s'il allait rejoindre ou non . "

http://www.middle-east-online.com/english/?id=41039
Reply With Quote
Reply


Currently Active Users Viewing This Thread: 1 (0 members and 1 guests)
 
Thread Tools Search this Thread
Search this Thread:

Advanced Search
Display Modes

Posting Rules
You may not post new threads
You may not post replies
You may not post attachments
You may not edit your posts

BB code is On
Smilies are On
[IMG] code is On
HTML code is On


Disclaimers:

The reader is responsible for discerning the validity, factuality or implications of information posted here, be it fictional or based on real events. Moderators on this forum make every effort to review the material posted on this site however, it is not realistically possible for our staff to manually review each post.

The content of posts on this site, including but not limited to links to other web sites, are the expressed opinion of the original authors or posters and are not endorsed by, or representative of the opinions of, the owners or administration of this website. The posts on this website are the opinion of the specific author or poster and should not be construed as statements of advice or factual information.

Not all posts on this website are intended as truthful or factual assertion by their authors. NO posts on this website should be considered factual information on face value alone. Users are encouraged to USE DISCERNMENT and do their own follow up research while reading and posting on this website. FluTrackers.com Inc. reserves the right to make changes to, corrections and/or remove entirely at any time posts made on this website without notice. In addition, FluTrackers.com Inc. disclaims any and all liability for damages incurred directly or indirectly as a result of a post on this website.

This site is provided "as is" without warranty of any kind, either expressed or implied. You should not assume that this site is error-free or that it will be suitable for the particular purpose which you have in mind when using it. In no event shall FluTrackers.com Inc. be liable for any special, incidental, indirect or consequential damages of any kind, or any damages whatsoever, including, without limitation, those resulting from loss of use, data or profits, whether or not advised of the possibility of damage, and on any theory of liability, arising out of or in connection with the use or performance of this site or other documents which are referenced by or linked to this site.

Finally, FluTrackers.com Inc. reserves the right to delete, correct, or make changes to any post on this website without notice at any time for any reason.

Fair Use Notice:
This site may contain copyrighted material the use of which has not always been specifically authorized by the copyright owner. Users may make such material available in an effort to advance awareness and understanding of issues relating to public health, civil rights, economics, individual rights, international affairs, liberty, science & technology, etc. We believe this constitutes a 'fair use' of any such copyrighted material as provided for in section 107 of the US Copyright Law. In accordance with Title 17 U.S.C.Section 107, the material on this site is distributed to those who have expressed a prior interest in receiving the included information for research and educational purposes.

In accordance with industry accepted best practices we ask that users limit their copy / paste of copyrighted material to the relevant portions of the article you wish to discuss and no more than 1 paragraph, and in no case more than 50% of the source material provide a link back to the original article and provide your original comments / criticism in your post with the article. Please remember you are responsible for what you post on the internet and you could be sued by the original copyright holder if you do not honor these rules.

If you are a legal copyright holder or a designated agent for such and you believe a post on this website falls outside the boundaries of "Fair Use" and legitimately infringes on yours or your clients copyright

we may be contacted concerning copyright matters at:

FluTrackers.com Inc.
c/o Sharon Sanders
1676 Hibiscus Avenue
Winter Park, Florida 32789
Phone: 407-745-1513
E-Mail: flutrackers@earthlink.net

In accordance with section 512 of the U.S. Copyright Act our contact information has been registered with the United States Copyright Office. "Safe Harbor" noticing procedures as outlined in the DMCA apply to this website concerning all 3rd party posts published herein.

If notice is given of an alleged copyright violation we will act expeditiously to remove or disable access to the material(s) in question.

All 3rd party material posted on this website is the copyright of the respective owners / authors. FluTrackers.com Inc. makes no claim of copyright on such material.

For more information please visit: http://www.law.cornell.edu/uscode/17/107.shtml

Please be aware any communications sent complaining about a post on this website may be posted publicly at the discretion of the administration.

FluTrackers Does Not Provide Any Medical Advice:

FluTrackers, Inc. does not provide medical advice. Information on this web site is collected from various internet resources, and the FluTrackers board of directors makes no warranty to the safety, efficacy, correctness or completeness of the information posted on this site by any author or poster.

The information collated here is for instructional and/or discussion purposes only and is NOT intended to diagnose or treat any disease, illness, or other medical condition. Every individual reader or poster should seek advice from their personal physician/healthcare practitioner before considering or using any interventions that are discussed on this website.

By continuing to access this website you agree to consult your personal physican before using any interventions posted on this website, and you agree to hold harmless FluTrackers.com Inc., the board of directors, the members, and all authors and posters for any effects from use of any medication, supplement, vitamin or other substance, device, intervention, etc. mentioned in posts on this website, or other internet venues referenced in posts on this website.

By using and/or accessing this site, either passively or actively, you are agreeing to all of the above conditions. Also, by using and/or accessing this site, either passively or actively, you agree to conduct all business and legal affairs related to this website in the jurisdiction of Flutrackers.com Inc. which is registered in Central Florida, USA.

These Disclaimers are subject to change at anytime.

Email the Webmaster with questions or comments about this site at flutrackers@earthlink.net


All times are GMT -4. The time now is 04:11 AM.


H1N1 Influenza Swine Flu Avian Flu Infectious Diseases. Powered by vBulletin® Version 3.8.7
Copyright ©2000 - 2014, Jelsoft Enterprises Ltd.
Template-Modifications by TMS